Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ADSM - Agissons et Défendons Saint Mitre les Remparts

intox / info : état des lieux au 16/04/2020

Si la décence commande, (au moment où la situation sanitaire fait peser des risques graves et lourds), à être mesuré en sachant hiérarchiser les choses d’importance, ce n’est pas une raison, quand même, pour que l'ADSM les taise toutes et notamment à propos du PLU, en particulier dans le contexte d’aujourd’hui :

 1) quand, parmi les mesures, l’état en a pris qui suspendent certains délais administratifs.

L’ADSM est donc concernée et vigilante à cet égard, notamment sur les contraintes de délais bornés d’échéances de dates prescrites pour les recours et les procédures relatives aux permis de construire, validés par la municipalité sur des périmètres contestables et donc contestés par l’association, POUR ceux qu’elle représente.

Vous trouverez ci-après, le document commenté relatif à une note municipale pour constater que l’ADSM devait, AU MINIMUM, prendre date quand la balle est dans le camp municipal pour la décision de maintien ou d’annulation du permis de construire de Lou Roure pour le projet Gambetta. Il est notoire que les procédures en cours au TGI déjà reportée à la demande de l’avocat de Bouygues, ou celle au TA contre le PLU, vont être ENCORE retardées par les nouveaux dossiers survenus dans l’intervalle.

2) Quand Béatrice Aliphat a maintenant sûrement réalisé qu’elle avait largement sous-estimé la part que son PLU représentait dans le résultat électoral de sa liste.

Évaluation dont elle devra considérer les conséquences possibles lors d’un second tour, selon qu’il aurait lieu le 21 juin avec UN concurrent, ou comme envisagé mais non décidé (du moins par l’allocution présidentielle du 13 avril) en RECOMMENCANT le premier tour avec les 4 candidats (si certains se maintiennent encore) à l’automne.

Dans les 2 cas Béatrice Aliphat pourrait envoyer un message fort à la population et à l’ADSM en répondant sur une possible révision de son PLU AVANT ces échéances à l’exemple du cas de Lou Roure dont le recours gracieux arrive à la date limite de réponse le 18 avril 2020.

C’est dans ce contexte et dans ces perspectives que nous mettons en ligne le courriel adressé à nos adhérents et sympathisants et dont Béatrice Aliphat fut destinataire.

Courriel d'information aux adhérents

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article